Les actus de Michelle Black Headline Animator

Les actus de Michelle Black

vendredi 21 décembre 2012

Un repas sans foie gras, pourquoi pas?

Comme chaque année à cette époque, le foie gras, ce foie malade, délectera les estomacs les moins difficiles, ceux qui ignorent ou n'ignorent pas que ce qui se trouve dans leur assiette est le résultat né de la torture animale.

Gaïa, comme chaque année, a déployé les grands moyens: "Le foie gras, n'oubliez jamais comment on le fabrique".

Bon appétit!


Faux Gras de GAIA TV spot FR from GAIA TV on Vimeo.

dimanche 4 novembre 2012

La grande Amérique

Les Américains sont, décidément, bien naïfs. Viscéralement imprégnés par un système capitaliste à outrance, environ 46% d'entre eux tournent le dos à ceux que la chance a délaissés. Cela ne les inquiète pas de savoir que la grande majorité de leurs compatriotes ne bénéficient pas de soins de santé faute de moyens financiers suffisants. Pire, ils s'en tapent. Ils traitent l'Europe et son système social de système socialiste ou même communiste. Que ceux qui ne réussissent pas, crèvent, peu importe la raison. Ils sont viscéralement opposés à une Amérique qui soutiendrait les plus démunis. Confortablement assis sur l'image de la fortune, ils ne partagent pas, ils ne supportent pas les assistés qui, à leurs yeux, ne sont pas dignes de faire partie de "la grande famille".
Le 6 novembre, les dés seront jetés ce qui calmera la petite Abigaël qui en a plus que marre.....

mardi 16 octobre 2012

La démocratie, c'est aussi le changement...A dit l'autre

La bombe NVA a fini par exploser à Anvers après les élections communales du 14 octobre. Avec à sa tête un Bart De Wever plus conquérant que jamais et plus arrogant aussi, il est donc monté à la tribune tel un empereur romain, a repoussé au passage les journalistes francophones à qui il a refusé une interview en français, a commencé son discours en remerciant ses électeurs et l'a terminé en mettant les francophones en garde: qu'ils se tiennent prêts pour emprunter le chemin du confédéralisme. Elio Di Rupo, premier ministre, a souhaité rassurer ses concitoyens en précisant qu'il s'agissait d'élections communales et non fédérales et que, par conséquent, les francophones n'avaient aucune raison de s'affoler.


La réaction de Mr Di Rupo me fait penser à la politique de l'autruche car les francophones tremblent devant cette montée spectaculaire de la NVA. Malgré l'endormissement et la naïveté de certains partis francophones, la réalité est bel et bien là sous nos yeux. Il ne faut plus se voiler la face en clamant que ça n'arrivera jamais, le nationalisme flamand est à notre porte et ce n'est qu'un pas qui sera franchi plus rapidement qu'on pourrait l'imaginer et qui nous mènera inéluctablement vers l'indépendance de la Flandre. C'est le voeu de De Wever depuis qu'il s'est lancé en politique.
Dans une stratégie de communication sans faux pas, Bart De Wever a conquis une large majorité de flamands non seulement à Anvers mais aussi dans d'autre villes flamandes. L'empereur de la Flandre n'a pas supporté d'avoir été évincé lors des négociations finales fin 2010. La revanche ne s'est pas fait attendre.
En homme politique avisé,  il a soigné son image publique. A l'ère où la minceur fait vendre, De Wever a entrepris un régime d'enfer. Adieu les frites et les gaufres de Bruxelles et vive l'alimentation hyperprotéinée. Nous avons quitté un Bart (très) enrobé et, un an plus tard, nous trouvons un Adonis. Belle stratégie car un homme capable de perdre 58  kilos en neuf mois prouve qu'il a une volonté d'acier, qu'il  sait ce qu'il veut, qu'il est capable de garder le cap pour enfin atteindre son but final: l'indépendance de la Flandre et, par conséquent, l'éclatement de la Belgique.

vendredi 5 octobre 2012

Il était une fois un paradis fiscal.....

-Il parait que la Belgique est un paradis fiscal?
-Tu rigoles? La Belgique, un paradis fiscal? Mais c'est un des pays les plus taxés en Europe: 50 % d'impôts sur les revenus du travail à partir de 35.000 euros par an. Selon Eurostat, la Belgique est, après la Suède, le pays le plus taxé d'Europe.
-Peut-être mais c'est tout de même un paradis fiscal.....pour les autres.
-Ah, bon? Et pour qui?
-Bonne question! Pour les riches français, par exemple, qui fuient l'impôt sur la fortune décidé par Mr Hollande, ceux que les Belges appellent désormais les SDF (sans difficulté financière).
-En effet, en Belgique, pas d'impôt sur la fortune et comme le précise le collectif "Dites 33!", Notre système fiscal semble avoir été construit pour assurer la dissimulation la plus complète des hauts revenus et des grosses fortunes.
-Mais, au fait, qu'est-ce qui les attire dans ce pays où, selon Didier Reynders (ex-ministre du budget), le système fiscal ne fait pas que des heureux puisque 30 milliards d'euros, plus ou moins, échappent au fisc belge et dorment dans des comptes en Suisse?
-Exemples parmi d'autres: -taxation des placements financiers plus favorable qu'en France, pas de taxation sur les plus-values réalisées sur les ventes d'actions et les donations et transmission de patrimoine ne sont taxées que 3, 5, 7% plus les innombrables montages financiers qui permettent aux sociétés de faire des économies non négligeables alors que le quidam crève pour payer ses impôts.
-C'est plutôt une bonne nouvelle pour la Belgique de voir débarquer tous ces nantis qu'on traite, de l'autre côté de la frontière, de " Riches cons". Mais, ils ont intérêt à débarquer au plus vite car, si on en croit le New York Times, bientôt la Belgique n'existera plus.
-Ouais, on déroule le tapis rouge en espérant que leurs dépenses, dans le pays, seront proportionnelles à leurs économies fiscales....
-Alors, qu'est-ce qu'on dit?
-Merci Mr Hollande!

jeudi 6 septembre 2012

Tous égaux devant la loi....

Dans les pays où la législation le permet, les citoyens ayant commis un délit peuvent bénéficier d'une liberté conditionnelle sous certaines conditions. Cette loi qui date de 1885  permet donc de s'amender tout en bénéficiant d'une semi-liberté et par là-même, s'assurer une réinsertion progressive.
Tous, quelque soit le délit qu'ils ont commis. Tous sans exception parce que dans des états de droit, tous les citoyens sont égaux devant la loi.
En Belgique, un citoyen ayant été condamné, par exemple, à une peine de plus de trois ans et ayant effectué le tiers de sa peine, peut demander sa mise en liberté conditionnelle. Il faut préciser que cette liberté est une faveur et non un droit. C'est le Tribunal d'application des peines qui juge, en fonction de certains critères, si la demande est recevable ou non.
C'est en Belgique donc, que cette loi a permis à une certaine Michelle Martin de sortir de prison et de poursuivre sa peine dans le cocon douillet d'un couvent de Malonne.
"Il est injuste et inexact de dénoncer l'application de la loi par un tribunal comme un dysfonctionnement au motif que tel justiciable devrait être privé des droits reconnus pour tous". Précise le Président de l'association des magistrats.
Traduction: ce n'est pas parce qu'une femme, soumise par son mari Marc Dutroux, a laissé mourir de faim deux enfants dans sa cave, qu'il faudrait la priver d'une faveur prévue par la législation.
C'est donc en Belgique que la vie de deux fillettes ne vaut pas plus de 16 ans d'incarcération.

jeudi 30 août 2012

"Brussels Affair" 1973



On parle beaucoup des Rolling Stones depuis quelques mois......50 ans déjà, c'est comme si c'était hier, enfin presque.
Octobre 1973, leur tournée européenne passe par Bruxelles et le concert est prévu à "Forest National" à 20h le 17. Paris fait, bien évidemment, partie des villes où les Stones doivent se produire mais Keith Richards attend son procès pour usage de stupéfiants. En attendant le verdict, il est interdit de séjour en France.
Qu'à cela ne tienne, les Stones n'abandonnent pas leurs fans et décident de donner un concert pour les Français, le 17 octobre à 17h et un concert pour les Belges à 20h. Quelle santé!
Radio RTL affrètera un train spécial, appelé le "Rock and Roll Express" depuis Paris pour permettre aux Français d'asister au concert de Bruxelles.
Dans les rues, les fans sont suvoltés. Les forces de l'ordre sont dépassées et ce sont les policiers à cheval qui nous refoulent derrière les barricades.
Ce concert s'est appelé, par la suite, "Brussels Affair" devenu le titre de l'album pirate considéré par les spécialistes comme un des plus mythiques tant la qualité du son et la prestation du groupe sont exemplaires.
Aujourd'hui, ces mecs-là n'ont plus 20 ans mais quel talent....

dimanche 15 avril 2012

#jenaipasportéplainte

C'était il y a longtemps. Enfin, tout dépend où l'on se place sur l'échelle du temps. Cela s'est passé  dans un bureau chic d'une société qu'on qualifierait, actuellement, de société qui s'occupe de gestion de patrimoine, sur une avenue huppée de Bruxelles. Dans le cadre de ses études, une fille a été placée là, en stage, par une école supérieure. Les souvenirs sont flous concernant ses fonctions dans ce bureau dans lequel il y avait elle et le boss. Bien sûr, elle reconnait l'immeuble lorsqu'elle passe régulièrement devant pour se rendre dans le centre de la ville. Mis à part ce détail, pour le reste, l'esprit est embrumé. Cependant, la première fois que c'est arrivé, la première fois qu'il a plongé la main dans son chemisier, elle se souvient, avec précision, de la couleur de celui-ci. Elle se souvient que, tout à coup, tout s'est arrêté. Il lui était impossible de bouger. Elle n'a rien dit, elle n'a pas cillé même pas un mouvement de recul, rien. Peut-être que dans l'esprit d'une fille de 19 ans, dans ces années-là (en effet, on ne peut pas la comparer à une fille du même âge en 2012), peut-être, a-t-elle pensé que tout cela était normal, qu'elle n'allait pas faire un grand cas pour si peu, qu'un tel abus hiérarchique était chose courante. Et puis, remuer la merde dégage de mauvaises odeurs. Bref, il ne lui semblait pas utile d'en parler autour d'elle, ni à la directrice de l'école, ni à ses parents, ni à ses amis, ni à la police, à personne d'autant plus qu'il flottait dans l'air comme un sentiment de honte. Mais, au fait, honte de quoi? De s'être fait tripoter les seins par un vieux de 50 ans? Où va-t-elle se nicher cette honte? La honte de se taire, peut-être, de se culpabiliser pour avoir laissé faire alors que cela ne s'est pas passé qu'une seule et unique fois? Et puis, des attouchements, c'est pas si grave. Il ne s'agit pas de viol....., pas de marques physiques, pas de violences, pas de vagin déchiré, rien. Seulement des mains baladeuses. C'est pas si grave......
#jenaipasportéplainte

Il y a quelques mois, on a pu lire quantité d'articles de blogs relatant l'affaire DSK et les viols impunis. Sur l'un d'eux, sans doute emportée par l'effervescence qu'a procuré l'affaire en question, je me suis laissée aller à publier ce témoignage.
Je ne sais pas ce qui m'a le plus bouleversée, ce qui s'est passé il y a longtemps ou le commentaire posté en réponse au mien:
" Certaines femmes sont prêtes à tout pour un rapport de stage favorable. Par contre, je suis étonné qu'il ne t'ait pas sautée, puisqu'apparemment, tu n'aurais opposé aucune objection. Il a dû oublier.....
Beaucoup de femmes se comportent en paillassons. Je ne connais pas un seul homme qui aurait un comportement aussi veule ou alors c'est qu'il a décidé de passer par la promotion-canapé." Sic.
Share